Retour aux actualités

La start-up de machine learning de l’EPFL Datapred obtient un prêt de CHF 500’000

mercredi 25 novembre 2020

© test copyright

Basée à l'EPFL Innovation Park, Datapred a développé un logiciel de machine learning pour les achats directs de matériaux. L'entreprise a obtenu un prêt Tech Growth de CHF 500'000 pour poursuivre son développement et sa croissance.

Grâce à son logiciel d'apprentissage automatique, Datapred aide les acheteurs industriels de matières premières à centraliser des dizaines de flux de données internes et externes et à prendre de meilleures décisions d'achat, leur permettant d'économiser jusqu'à 5 % de leurs dépenses en matières premières chaque année.

En outre, la solution offre aux acheteurs industriels de nouvelles possibilités de « négocier » leurs ressources, c'est-à-dire d'acheter sur la base d'une combinaison en temps réel de prévisions des tendances du marché et d'une optimisation des contraintes et des coûts opérationnels.

Le prêt FIT Growth de CHF 500'000 récemment octroyé contribuera à la poursuite du développement de l'entreprise, Datapred prévoyant de se développer à l'international, avec un accent particulier sur l'Allemagne.

L'apprentissage machine pour réduire les coûts en périodes difficiles

Les acheteurs industriels de matières premières opèrent dans un environnement difficile, caractérisé par une énorme pression de réduction des coûts, une forte volatilité du marché et des montagnes de données à analyser, ce qui ralentit l'exécution et ne laisse pas de temps pour la réflexion stratégique.  La pandémie actuelle a même exacerbé ces défis pour les marchés de l'énergie et des matières premières.

« La crise du Covid-19 a un impact violent sur les marchés de l’énergie et des matières premières, et le concept traditionnel de volatilité des prix ne tient pas compte des nombreux aspects de cette instabilité, il est même trompeur dans certains cas. Les responsables des achats ont besoin d’informations plus précises pour optimiser les décisions d’achat dans le monde de l’après-Covid-19 », explique Thomas Oriol, directeur de Datapred.

Basée à l'EPFL Innovation Park à Lausanne, dans le canton de Vaud, Datapred a été fondée en 2017, nommée "Cool Vendor" par Gartner et a remporté le concours international d'apprentissage machine organisé par Airbus en 2019, et se classe dans le « Top 50 Companies to Watch » selon Spend Matters en 2020.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.